Ouverture des données publiques : Rennes se lance

  • Publié le mardi 12 octobre 2010
  • Rédigé par FEKRANE Catherine 
  • Numérique


Rennes Métropole et la Ville de Rennes sont les premières collectivités françaises à ouvrir les données publiques pour favoriser le développement de services innovants. Leur ambition est de « valoriser les données publiques locales » et de « rendre plus accessibles les services publics au sens large », tout en créant un « environnement favorable à l’innovation numérique ».

 

 

Alors que la demande de nouveaux services en mobilité et géolocalisés augmentent, Rennes Métropole et la Ville de Rennes rendent les données publiques accessibles via un site Internet (www.data.rennes-metropole.fr) et lancent un concours « Rennes Métropole en accès libre » (1), doté de 50 000 euros, pour « susciter la création de services innovants issus de la libération de ces données publiques ». À l’occasion de l’Open World Form, Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l’innovation, de la recherche et des universités, a annoncé le lancement prochain d’une initiative similaire avec les données parisiennes.

Valoriser les données publiques locales

Les données sur les transports (vélo en libre-service, réseau de transports en commun, points de vente, informations trafic, etc), les organismes publics et associatifs locaux ou encore les données du Système d’Informations Géographiques (SIG) de la Ville de Rennes sont donc rendues disponibles pour servir de base à « des services innovants élaborés sur tous types de supports numériques (web, smart phone, téléphone mobile, autres supports) » explique les organisateurs de concours. L’ambition est de « valoriser les données publiques locales » et de « rendre plus accessibles les services publics au sens large », tout en créant un « environnement favorable à l’innovation numérique », en dynamisant le tissu local d’innovateurs et en créant les « conditions d’une plus grande interaction avec les habitants pour favoriser la participation et la citoyenneté ».
(1) Ce concours est porté par Rennes Métropole et la Ville de Rennes, en partenariat avec la Région Bretagne, le Secrétariat d’Etat au développement de l’économie numérique, la Caisse des dépôts, la Fondation Internet nouvelle génération (Fing), Keolis Rennes, Ouest-France, In Cité, Rennes Atalante, la Cantine numérique rennaise, Bretagne Valorisation et l’Université européenne de Bretagne.

Haut de page