30 innovations accompagnées par TVT Innovation : MICRO BE

30ansdinnovation_microbe.jpg
  • Publié le lundi 02 juillet 2018
  • Rédigé par GONZAGA Sarah 
  • TVT Innovation fête ses 30 ans
#30ANSTVT

MICRO BE

30 INNOVATIONS ACCOMPAGNÉES PAR TVT INNOVATION

- C’est à La Garde, en 1986, que deux copains ingénieurs, Serge Ternoir et Bruno Buzuru, créent leur première entreprise spécialisée dans la caisse enregistreuse. C’est le début de l’aventure pour Micro Be, un bureau d’études en électronique et informatique, qui va connaitre un succès remarquable. -

En 1988, Les deux jeunes gens rencontrent les cofondateurs de GEMPLUS, alors leader de la carte à puce, puis de la carte à puce sans contact. Se positionnant sur cette vague avant-gardiste, MICRO BE développe des produits autour de cette innovation majeure que représente la RFID, et des applications spécifiques pour les clients.
Dans les années 90, elles sont seulement deux sociétés en France qui utilisent cette technologie.

MICRO BE surfe sur l’évolution de cette dernière, jusqu’à l’arrivée de l’étiquette RFID d’aujourd’hui.
La Radio Frequency Identification est une méthode permettant de mémoriser et de récupérer des données à distance. Toutes les cartes RFID sont munies d’une puce qui permet de stocker des données. Cette puce est reliée à une antenne qui permet à la carte de transmettre les données vers le lecteur RFID.
Tous les jours, des millions de produits RFID sont utilisés dans le monde : les cartes de transport, les étiquettes antivols, les badges de sécurité, ou plus récemment les clés sans contact des voitures, ou le paiement sans contact par carte bleue.

MICRO BE, c’est surtout le souhait de développer une structure à taille humaine, fédérée autour d’un bureau d’étude, le BE. 
Et si certains lisent microbe, ils tombent quand même juste, puisqu’au fil des années, la société s’est intéressée au domaine médical pour y apporter son expertise en RFID.

C’est en 1996 que se produit la rencontre entre l’équipe de TVT et celle de Serge Ternoir, lorsqu’il met en place son second projet nommé PROTECPUCE.
Cette entreprise se crée autour d’un nouveau concept, destiné à tracer les dépôts des déchets médicaux déposés dans un conteneur. 
C’est Patrick Valverde qui accompagne le projet en montant le dossier de financement pour PROTECPUCE puis MEDINORME, un projet orienté sur la traçabilité de décontamination des endoscopes.

Le dernier projet en date, le MediHandTrace, est destiné à sensibiliser le personnel hospitalier à la traçabilité du lavage des mains et au respect des règles d’hygiène, dans le but de lutter contre les maladies nosocomiales.
Une puce, placée dans les sabots du personnel, est en lien avec un tapis situé devant le distributeur de solution hydro-alcoolique.

Depuis 30 ans, le bureau d’étude MICRO BE n’a cessé d’innover, de la réalisation des prototypes jusqu’à la production. MediHandTrace, qui a été élaboré avec le professeur Philippe Brouqui, chef du service Maladies infectieuses tropicales à l’hôpital nord de Marseille, demeure un procédé sans équivalent dans le monde, représentant un marché immense, national et international.

Haut de page