TIC : Oséo priorise les tendances à fort potentiel

  • Publié le jeudi 25 juin 2009
  • Rédigé par FEKRANE Catherine  
  • Intelligence économique

Mobilisant des enjeux économiques, technologiques, sociétaux, les technologies de l'information et de la communication sont identifiées par Oséo comme un axe prioritaire des politiques publiques d'aide à l'innovation. Un secteur complexe, diversifié, qui se caractérise par des mutations rapides et une adaptation permanente des dispositifs d'accompagnement.

« Aucun autre secteur que celui des technologies de l'information et de la communication n'a depuis une quinzaine d'années autant affecté notre quotidien. Les TIC reposent sur deux dimensions principales, une dimension technologique et une dimension liée aux usages. Cette dernière se traduit par des changements de comportements, par une nouvelle façon d'appréhender les délais, les distances... Les TIC conduisent à une évolution de l'économie qui illustre d'abord une évolution de la société. » Hier après-midi, Annie Geay d'Oséo concluait un séminaire organisé au siège de l'établissement public au sujet de l'innovation dans les TIC. La directrice de l'innovation entendait éclairer les enjeux que quelques chiffres « qui font frémir » permettent de mieux appréhender : 2 700 Md€ d'investissements générés en 2008 en progression de 5% par rapport à 2007, 1/3 des investissements mondiaux dans la R&D.

1240 projets aidés par Oséo en 2008

En 2008, Oséo a soutenu près de 1240 projets dans les TIC à hauteur de 150 M€. Au-delà, du bilan de l'année passée, la question posée est celle des stratégies à suivre en matière de soutien à l'innovation dans le secteur. Oséo s'est organisé en quatre sous-secteurs : les technologies logicielles qui représentent 40% de ses aides dans les TIC avec 594 entreprises aidées, le multimédia qui a conduit à suivre 166 projets, les télécommunications avec la signature de 146 contrats avec des PME, l'électronique et la mesure-contrôle avec 332 projets soutenus. Mais cette diversité sectorielle correspond aussi à une diversité de situations.

Les technologies logicielles voient émerger de nouveaux modèles économiques, avec un recours plus important à « l'innovation ouverte » qui conduit à un usage accru de plateformes technologiques. Ces dernières permettent au niveau de la R&D à la fois des gains de temps et des réductions des coûts. De son côté, le secteur de l'électronique et de la mesure-contrôle ébranlé par la crise économique de 2008 doit explorer de nouveaux « relais de croissance » en direction de la sécurité des personnes et des biens ou du médical.

Lire la suite : http://www.innovationlejournal.com/spip.php?article4381

Ndlr : Les TIC comme outils transversaux dans tous les domaines d'innovation, ce n'est pas nouveau, mais désormais c'est une évidence soutenue par OSEO.

Haut de page