Normandy Living Lab : Des cas concrets de services « sans contact »

  • Publié le mardi 29 juin 2010
  • Rédigé par FEKRANE Catherine 
  • Intelligence économique

À l’occasion de la « Journée du sans contact » à Caen, le pôle TES (Transactions Électroniques Sécurisées) présente aujourd’hui trois cas d’expérimentations menées dans le cadre son « Normandy Living Lab ».


Le pôle de compétitivité TES (Transactions Électroniques Sécurisées) présente aujourd’hui les dernières expérimentations menées dans le cadre du « Normandy Living Lab » (1), à l’occasion de la « Journée du sans contact » organisée à Caen par le laboratoire GREYC de l’ENSICAEN. L’idée du « Lab » est de sortir la recherche des laboratoires et à impliquer les utilisateurs dès le début de la conception et de la réalisation des produits ou services. « L’expérimentation telle que pratiquée par le « Living Lab » intervient dans la phase de pré-industrialisation et permet de vérifier la faisabilité technique d’un dispositif mais aussi de bénéficier d’un retour direct des usagers » commente Magali Scelles, chargée de mission au sein du pôle TES.
Des cartes de paiement aux cartes multi-applicatives

Le « Normandy Living Lab » vient de mener à son terme l’opération « Paiement Express ». Porté par le Crédit Agricole Normandie, ce test implique 2000 habitants de Caen et 500 commerçants dans le déploiement d’un service de paiement « sans contact ». « Suite à la première phase d’expérimentation, réalisée d’octobre à juin, une étudiante en psychologie sociale est en train de réaliser une étude d’appropriation des usages » précise Magali Scelles. Autre projet : l’expérimentation d’une Carte étudiant du Réseau Universitaire Numérique Normand, qui sera menée dès la rentrée prochaine au sein de l’ENSICAEN. « Le projet est de déployer une carte multi-applicative, permettant à l’étudiant un accès à des services sécurisés allant de l’accès à la bibliothèque au paiement de la cantine, avec à terme une utilisation dans les services de transports ou encore de billetterie » explique Magali Scelles. Enfin, le pôle présentera le projet Smart Urban Spaces, initié et porté par Gemalto. Il s’agit également d’une carte multimodale et interopérable avec des applications pour le transport ou le tourisme. La phase de tests devrait débuter d’ici la fin de l’année.

(1) Labellisé par le réseau européen ENoLL (European Network of Living Labs) en 2007, le « Normandy Living Lab » est porté par les pôles de compétitivité TES (Transactions Électroniques Sécurisées) et Nov@log

Haut de page