Mise en place du Centre d'analyse stratégique par le gouvernement

  • Publié le mercredi 22 mars 2006
  • Rédigé par FEKRANE Catherine  
  • Intelligence économique

Mercredi 8 mars, le Centre d'analyse stratégique a été présenté lors d'une conférence de presse par sa directrice générale, Sophie Boissard.

Créé par un décret en Conseil des ministres du 1er mars 2006 en remplacement du Commissariat général du Plan, le Centre d'analyse stratégique, organisme directement rattaché au Premier ministre, possède 3 fonctions principales :
- la veille, l'expertise, l'aide à la décision pour la mise en œuvre et la conduite des politiques publiques ;
- favoriser une meilleure intégration de la dimension européenne dans les politiques gouvernementales et jouer un rôle "d'apporteur d'idées" à Bruxelles ;
- définir les modalités d'une coopération efficace avec les différents conseils d'expertise et de concertation placés auprès du Premier ministre (Conseil d'Orientation pour l'Emploi, Conseil d'Analyse de la Société, Conseil de l'Emploi, des Revenus et de la Cohésion Sociale, Conseil d'Analyse Économique, Haut conseil à l'intégration, Conseil d'Orientation des Retraites).

Le Centre est dirigé par Sophie Boissard et Philippe Mills nommés respectivement directrice générale et directeur général adjoint du Centre d'analyse stratégique au Conseil des ministres du 8 mars 2006.

Ses travaux s'organisent autour de cinq axes stratégiques :
- la capacité de notre pays à concilier croissance économique, emploi et justice sociale ;
- le renouveau du pacte républicain, en particulier la promotion de l'égalité des chances, la lutte contre toutes les formes de discrimination et le renforcement de la participation des citoyens à la vie démocratique ;
- les grandes évolutions de la société française, notamment les relations entre les générations, les rapports entre les groupes sociaux, ainsi que la place de la famille ;
- la maîtrise des risques scientifiques et techniques dans une logique de développement durable ;
- l'évolution du rôle et de la place de la France en Europe et dans le monde.

Le décret officiel

Haut de page