PME : Un sondage et une grande enquête pour sortir de la crise

  • Publié le lundi 04 mai 2009
  • Rédigé par FEKRANE Catherine  
  • Création et Développement de l'innovation

55% des patrons de PME considèrent que leur activité résiste à la crise, mais 14% voient la survie de leur entreprise menacée. Un sondage Ipsos pour la CGPME et KPMG permet de comprendre comment les entreprises vivent la difficile situation économique actuelle. Il est couplé avec une enquête nationale dont les conclusions seront présentées le 16 juin prochain aux pouvoirs publics

Ils ont très précisément 804 à avoir été consultés entre le 3 et le 10 avril derniers. Ce sont des dirigeants de PME de 1 à 500 salariés et devant les questions, et les problèmes, que pose la crise ils affirment une nouvelle fois la pugnacité propre au monde des PMI-PME. Pas étonnant finalement que 55% d'entre eux considèrent qu'ils résistent à la crise. En fait l'impact de la crise peut s'avérer très différent d'une PME à l'autre. Tous les secteurs sont bien sûr touchés, mais le BTP résiste mieux que le secteur industriel, le plus affaibli et celui où certains entreprises, en l'occurrence celles comportant de 10 à 249 salariés, semblent les plus menacées.

Stabilité de effectifs salariés

A l'inverse, les entreprises plus importantes, de 250 à 499 salariés, affirment réussir à maintenir leur niveau d'activité. Ce qui pose problème en général ce sont les carnets de commande et la perte des clients. Le premier point est cité par 31% des sondés, le second par 30%. La situation globale n'empêche pas la majorité des dirigeants de penser conserver leurs effectifs. Une posture usuelle dans ce milieu comme le souligne Jean-François Roubaud, Président de la CGPME : « Dans les TPE et les PME, l'emploi est la dernière des variables d'ajustement. Les patrons ne se séparent qu'en dernier recours de leurs salariés. »

Source et suite : http://www.innovationlejournal.com/spip.php?article4197

Haut de page